Nous continuons notre remontée vers l’extrême Nord de l’Islande pour cette 9ème étape en passant par la célèbre cascade de Dettifoss. Au programme l’après midi ? Petit (gros!) tour de bateau pour partir observer les baleines à Husavik, avant de rejoindre le soir la région de Myvatn et ses sources chaudes :

etape 9, roadtrip islande,Dettifoss,husavik,baleines,myvatn

Infos pratiques de l’étape 9 :

  • Temps de route : 2h45
  • Nombre de KMs : 220 kms
  • A faire : Dettifoss, Husavik (observation des baleines – 79€/pers), Sources chaudes Lac Myvatn, Reykjahlíð
  • Camping du soir : Camping Hild – 10,5€ par personne, Hraunbrú, 660 Mývatn, Phone : +354 464 4103, info@myvatnaccommodation.is

Déroulement de l’étape 9 :

Réveil sous la pluie pour le deuxième jour d’affilée malheureusement. Nous avons donc décidé de nous remonter le moral en prenant un petit déjeuner copieux au chaud dans le bâtiment principal du camping. C’est le seul endroit pour trouver à manger à des kilomètres à la ronde, et le buffet est excellent, composé de produits typiques Islandais, on vous le recommande !

Reprise de la route rapidement derrière pour remonter vers le nord. Moins de route ce jour là mais nous avions un impératif en début d’après midi : l’observation des baleines, il ne fallait donc pas être en retard !

La Cascade Dettifoss

La Cascade Dettifoss est l’une des plus emblématique d’Islande. Moins accessible que ces cousines du Sud-Ouest, elle est l’une des plus puissantes. Il est possible de l’admirer depuis les 2 rives, mais vous devrez vous décider bien à l’avance pour choisir laquelle vous préférez, puisque très peu de ponts permettent de passer au dessus du cour d’eau Dettifossvegur en provenance des Hautes Terres, et ils se trouvent loin de la chute d’eau.

Nous avons donc choisi de passer par la route 864 pour atteindre la rive Est de la cascade. Nous n’avions pas vraiment de préférence mais la rive Est-permet d’avoir une vue d’un film assez connu : Prometheus (issu de la saga Alien vs Predator. Le temps maussade et pluvieux nous à d’ailleurs permis d’avoir la même atmosphère que dans le film !

Le grondement de la cascade s’entend dès la sortie de la voiture, et les projections d’eau sont telles qu’il vous faudra bien vous couvrir pour ne pas être trop mouillé ! 2 points de vue permette de s’aprocher au plus près de la falaise qui est impressionnante. Au plus près de la chute d’eau, attention de ne pas glisser parce qu’il n’y a aucune barrière.

Après avoir admiré la puissance de ce cour d’eau directement issu des highlands d’Islande, nous avons continué notre route vers l’extrême nord de l’île pour rejoindre la route 85.

Husavik et l’observation des baleines

A notre arrivée au bord de l’océan, le soleil commençait à montrer le bon de son nez et nous commençions à espérer avoir un temps dégagé pour notre observation des balaines de l’après midi. Nous avons longé cette route 85 jusqu’à Husavik et nous avons mangé pas trop tard puisque le tour de bâteau commençait vers 13h30. Nous avions réservé cette activité sur internet, pour le prix de 160€ pour 2.

Malheureusement la pluie est revenue est nous avons dû manger dans le 4×4 en attendant l’heure du départ du bateau. Arrivés sur le pont, nous avons enfilé de gros cirés oranges au dessus d’habits bien chauds puisqu’apparemment, la sortie en mer allait être assez intense. Le capitaine nous a même dit qu’il hésitait à partir à cause de la « tempête ».

En effet, au bout de 30 minutes en mer dans la baie d’Husavik, les vagues étaient gigantesques et une partie du bâteau commençait à vomir. Impossible de voir une seule baleine dans ces conditions alors le capitaine a décidé de faire demi-tour. 1h30 de bateau très mouvementé, mais la compagnie était très commerçante puisqu’elle proposait de revenir un autre jour ou de rembourser les billets.

Comme le programme de notre roadtrip était déjà entièrement défini, il nous était impossible de reprogrammer une sortie en mer. Nous avons malheureusement mis une croix sur les baleines en Islande…

Reykjahlíð et le Lac Myvatn

Il était temps pour nous de reprendre la route 85 quelques minutes pour ensuite prendre la route 87 en direction du Lac Myvatn, et du petit hammeau Reykjahlíð au nord du Lac. On commence ici à retrouver des paysages un peu montagneux et très vert. Dans arrivons dans les hauteurs du Lac, ce qui nous permet d’avoir une belle vue sur le Lac malgré ce temps toujours gris.

Nous décidons de nous rendre directement au Camping Hild de Myvatn où nous allions rester 2 nuits, pour pouvoir déjà prendre connaissances des commodités et essayer de faire une lessive ou faire sécher quelques affaires. En effet, 2 semaines en camping nécessite de pouvoir laver quelques affaires parfois, et ce n’est pas simple en Islande !

Nous avons eu l’agréable surprise de découvrir un camping très bien équipé :

  • Des douches chaudes (collectives)
  • Une salle couverte pour manger (non chauffée malheureusement !)
  • Un séchoir (très rare) pour les chausures ou les serviettes
  • La possibilité de faire une machine (avec sèche linge)

Nous avons pu faire rapidement une lessive et faire sécher des affaires avant de repartir visiter les alentours pour cette fin d’après midi. Nous avions lu qu’une picsine municipale avec douches et jacuzzis existait à Reykjahlíð mais en nous rendant sur place, nous avons découvert qu’elle était fermée. Néanmoins, une islandaise nous voyant passé par là nous a indiqué un spa à proximité (comme le blue lagoon). C’était certes un peu plus cher mais nous avons découvert un centre thermal très imposant, mais moitié prix par rapport au blue lagoon. Il faut savoir que Myvatn est une région très active au niveau géothermique, au point où il est facile d’apercevoir des petites fumées qui sortent du sol un peu partout.

Par chance, le soleil a commencé à refaire son apparition et nous avons pu nous détendre comme il le fallait pour cette fin de journée, après 2 jours intenses passés sous la pluie. Les douches chaudes du spa ont aussi permis de bien se réchauffer ! Et il le fallait puisqu’avec le ciel qui se dégageait, la température commençait a bien baissé en fin de journée, au point où la tente était un petit peu gelée au moment où nous sommes allés nous coucher. Cette nuit là a d’ailleurs été très très fraiche, mais le bon temps était annoncé pour le lendemain !

❯❯ Aller à l’étape 10 : Randonnée à Askja (Highlands)

❮❮ Revenir à l’étape 8 : Fjords de l’est : Mjoifjordur, Seyðisfjörður et Hengifoss