2ème grosse journée de route pour cette 6ème étape dans le sud de l’Islande, reliant Hella à Svinafell, en passant par les célèbres cascades de Seljalandsfoss et de Skógafoss, et par les sites incontournables de Solheimasandur, de Fjaðrárgljúfur et la ville de Vik avec sa plage de sable noir.

etape 6, roadtrip islande, seljalandsfoss, skogafoss,vik,svinafell

Infos pratiques de l’étape 6 :

  • Temps de route : 3h
  • Nombre de KMs : 237 kms
  • A faire : Seljalandsfoss, Skogafoss, Sólheimasandur (avion abandonné 45 min à pieds pour y aller), Vik / Black beach (macareux possibles), Fjaðrárgljúfur.
  • Camping du soir : Svinafell – 11,5€ par personne, 785 Öræfum, Phone : +354 478-1765, svinafell@svinafell.com.

Déroulement de l’étape 6 :

Comme la veille, départ à nouveau de notre camping à l’entrée de Hella, vers 9h du matin. Une journée longue et intense nous attend, avec beaucoup de kilomètres à parcourir et beaucoup de lieux à visiter donc il ne fallait pas trainer. Heureusement, la route à prendre pour cett étape n’était que de la route 1, ce qui permet de rouler à une vitesse convenable pour enchainer les kilomètres !

Cascade de Seljalandsfoss

Après avoir passé la ville de Hvolsvöllur nous nous rapprochons progressivement de la côté sud comme la veille, avec une belle vue sur la droite sur les îles Vestmann, iles issues d’une éruption il y a quelques siècles mais que nous n’avons pas eu le temps de visiter. Nous arrivons rapidement aux chutes d’eau de Seljalandsfoss où nous prenons le temps d’en faire entièrement le tour contrairement à la veille. La particularité de cette chute ? Il est possible passer derrière pour prendre de magnifiques photos, même si il faut prévoir les cirés pour ne pas être trop mouillés !

Petite astuce : Longez le chemin tout au long de la falaise et il existe une série de petite cascade, dont l’une d’elles se trouve au fond d’une grotte, n’ayez pas peur d’être mouillé !

Cascade de Skógafoss

En reprenant la route le long de la côté, nous sommes passé à côté du plus vieux bain naturel d’Islande : Seljavallalaug. Il vous faudra grimper un petit peu à pieds pour rejoindre ce lieu mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’y grimper. Nous avons donc rejoint très rapidement l’une des plus belles cascade d’Islande, celle de Skógafoss.

Très facile d’accès, un parking quasiment au pied de la casque vous permettra de ne pas trop vous dépenser pour admirer ce lieu. Cependant, plus un endroit est accessible en Islande et proche de la capitale, plus il est visité par des ordes de touristes. Nous avons eu de la chance d’y parvenir dans la matinée avant que les cars de Reykjavik n’arrivent. Le beau temps nous a permis d’avoir de beaux arcs en ciel à notre arrivée.

Un petit chemin sur la droite de la cascade permet de monter au niveau de sa chutte, petite grimpette sympathique que nous vous conseillons ! Nous sommes ensuite allé manger dans le petit snack en bas de la cascade qui propose des plats rapides pour une dizaines d’euros.

Solheimasandur Plane Wreck

L’après midi allait être longue en temps de route donc nous n’avons pas trainé. Direction dans un premier temps vers le célèbre site de Solheimasandur, où la carcasse d’un avion repose depuis plusieurs siècles. Un long chemin à faire à pieds, puisque depuis que le site devient connu, les 4×4 sont interdites. Attendez-vous à croiser du monde à pieds le long de ce chemin, puisque des compagnies proposent désormais la visite de ce site. Découvrez comment se rendre à la carcasse d’avion.

Nous avons eu du mal de prendre des photos de l’avion sans personne à côté, de moins en moins de personne ne respecte ce lieu et c’est dommage. Allez-y le matin ou le soir pour avoir l’atmosphère digne de cet endroit unique.

Dyrhólaey, Black Sand Beach & Vik

Après 45min à pieds pour retourner à la voiture, nous avons continué notre route vers l’Est du pays, en longeant cette gigantesque plage en direction de Vik, la ville la plus au Sud de l’Islande. C’est d’ailleurs à partir de cette ville qu’on s’éloigne vraiment de l’activité humaine et de la capitale. On croise de moins en moins de touristes en bus et ça fait du bien !

2 lieux magnifiques ce situent peu avant Vik. Le premier est la péninsule de Dyrhólaey, que nous avons malheureusement raté, mais elle permet d’avoir une vue sur la plage infinie de la carcasse de l’avion et sur une très grande arche qui se jète dans l’océan. Quelques minutes plus loin en voiture, nous sommes arrivés à la Black Sand Beach, une grande plage de sable noire mais pas seulement :

On y découvre très rapidement une forme de roche très particulière, liée à l’érosion d’une roche de type basaltique. Les orgues de la Black Sand Beach sont très typiques d’Islande et les escalader est un jeu pour de nombreux voyageurs !

Sud de l’Islande et Fjaðrárgljúfur

Notre route au Sud continue, cette partie de l’Islande est très impressionnante puisqu’à Gauche se situent de grandes montagnes et les glaciers du centre de l’Islande. Ceux-ci s’arrêtent net pour laisser place à une immense plaine gorgée de cours d’eau qui se jettent dans l’océan sur votre droite.

Nous avons terminé la journée avec plus de 2h30 de route pour tout d’abord rejoindre le célèbre site de Fjaðrárgljúfur, des gorges verdoyantes et quasi irréelles. Une atmosphère paisible et des paysages que l’on n’a pas du tout l’habitude de voir.

Nous avons fini la journée en traversant des immenses champs de lave où la végétation reprend petit à petit ses droits pour rejoindre le Camping se Svinafell et nous rapprocher de la première étape du lendemain : la cascade de Svartifoss.

A notre arrivée au camping de Svinafell, la pluie s’abatait sur nous. Le camping était noir de monde, tout comme la salle pour manger. Il n’y avait plus d’eau chaude dans les douches à cause du trop grand nombre de personnes et notre arrivée tardive ne nous a pas aidé. Le wifi marchait très peu. Mais nous n’avions pas le choix, ce camping est le seul à des kilomètres à la ronde à faire partie de la camping card.

❯❯ Aller à l’étape 7 : Sud du Pays : Jokulsarlon, Höfn et Stokksnes

❮❮ Revenir à l’étape 5 : Randonnée au Parc naturel de Thörsmork