Dernier véritable jour sur l’île puisque nous prenions l’avion le lendemain à 8h. Malgré tout, un dernier et beau programme avec tout le Sud de la péninsule de Snæfellsnes, la cascade de Hraunfossar et le passage une dernière fois par la capitale Reykjavik pour rentre les affaires de camping avant de rendre notre beau 4×4 le soir même à Reflavik.

etape 14, roadtrip islande, sud, péninsule Snæfellsnes, Hraunfossar, Reykjavik

Infos pratiques de l’étape 14 :

  • Temps de route : 4h15
  • Nombre de KMs : 340 kms
  • A faire : La côte de la péninsule, Hraunfossar, Reykjavik (rendre affaires camping), Keflavik
  • Camping du soir : Hôtel à Keflavik avant de prendre l’avion

Déroulement de l’étape 14 :

Quelle chance de se réveiller pour notre dernier jour sous un ciel bleu après une dernière nuit en tente. Nous nous sommes levé à nouveau tôt puisque le programme de la journée était tout de même chargée. Les premières lueurs du soleil étaient déjà là, avec en face de notre tente les immenses montagnes des Westfjords d’Islande visites 2 jours auparavant :

Nous prenons route vers l’Est rapidement pour rejoindre la Route 54 et filer en direction du Sud, à l’inverse de ce que nous avons fait la veille, à la différence que le temps est aujourd’hui magnifique et notre offre une vue parfaite pour ce dernier jour ! La redescente du côté Sud de la péninsule et l’arrivée sur l’océan était particulièrement impressionannte :

La route 54 qui longe le sud de la péninsule est vraiment magnifique, surtout par ce temps. Assez droite, elle se fraie un chemin entre les montagnes du centre et l’océan sur plusieurs dizaines de kilomètres. Nous arrivons rapidement dans la ville de Borgarnes, là où nous rejoignons lza route circulaire 1 de l’Islande après l’avoir quitté pendant plusieurs jours. Nous l’avons reprise en direction du Nord pendant quelques kilomètres pour rejoindre la route 50 puis la 518 en direction de l’Est.

Nous l’allions pas là par hasard, l’objectif était de rejoindre durant cette matinée un endroit dont nous avions entendu le nom à plusieurs reprises : Hraunfossar.

Les ruisseaux de Hraunfossar / Barnafoss

Peu de temps avant d’arriver sur ce lieu, nous nous sommes arrêté dans le petit Quartier de Reykholt, une petite bourgade célèbre pour un poète qui y a séjourné une bonne partie de sa vie à la période médiévale. On y trouve une belle église, un hôtel et des vestiges de la maison où il a habité, ainsi que sa bibiohtèque.

Cela nous a également permis de cotyer quelques chevaux islandais sur place qui sont venus nous dire bonjour.

Nous avons repris la Route 519 toujours vers l’Est puis la 518 pendant quelques minutes jusqu’à arriver à un parking un peu plus touristique que ce que nous avons vécu ces derniers jours. Nous nous rapprochions en effet de la capitale et le temps en était surement pour quelque chose. Au loin, nous avions une vue toute particulière sur les volcans enneigés des hautes terres d’Islande.

En quelques minutes de marche, nous sommes arrivés à ce fameux lieu, au final très impressionnant. Hraunfossar (ou également appelé Barnafoss) est en fait l’arrivée d’un gigantesque champ de lave d’où s’écoulent des dizaines de petits ruisseaux. Une très belle vue surplombe ce spectacle et il est possible de s’y promener tout le long. Le tour fait environ une quizaine de minutes.

En remontant un peu le court du ruisseau, on tombe dans des petites gorges qu’il est possible d’approcher via un ponton qui le traverse.

Il était environ 11h quand nous avons terminé de visiter ce superbe site d’Islande. Il était temps de repartir vers le Sud en récupérant la route 1 en direction de Reykjavik. Comme nous étions plutôt en avance sur le planning de la journée, nous avons également décidé de manger le midi à Reykjavik.

Retour à Reykjavik

Pour revenir dans la capital d’Islande depuis le nord, la route 1 traverse des paysage très montagneux, mais tout en restant sur la côte. Une petite surprise nous attendait cependant peu de temps après le passage du village de Grundartangi. En effet, à cet endroit, un bras de mer rentre loin dans les tard (comme un fjord), mais les Islandais ont eu l’idée de construire un pont sous la mer pour rejoindre l’autre côté, très impressionnant !

Le passage est payant, une petite dizaine d’euros environ (comme un péage), mais cela évite de perdre beaucoup de temps en contournant de passage par la Route 47.

Après ce passage où l’on a vraiment l’impression de descendre dans les entrailles de la terre avant de remonter progressivement, la route devient de plus en plus imposante et devient quasiment en 2 fois 2 voies. Nous avons moins eu cette impression en arrivat par l’autre côté depuis Keflavik, mais c’est en arrivant du Nord où l’on se rend compte que Reykjavik n’est tout de même pas une petite capitale. La majorité de la banlieue, des industries et grandes enseignes se sont développées au Nord-Est de la ville et l’on traverse tout cela en voiture avant d’arriver sur la rive Nord et le long de l’eau, là où nous étions 2 semaines auparavant.

Nous sommes directement allé rendre nos affaires de camping au centre de Iceland Camping Equipment avant d’aller manger vers 13h dans un très bon restaurant en face de la belle Cathédrale Hallgrimskirkja : Le Café Loki.

Nous avons marché une dernière fois dans la rue commerçante de la ville, acheté quelques souvenirs et une dernière boisson chaude avant de reprendre la route en direction de Reflavik. Petit pincement au coeur de quitter la belle capitale d’Islande et de repasser sur ce même trajet que nous avions emprunté 2 semaines avant alors que nous allions au Blue Lagoon. Mais toutes les belles choses ont une fin !

Nous avons fait une dernière fois le plein du véhicule avant de le rendre sans aucun ensembre, et nous avons rejoint notre hôtel aux abords de l’aéroport : L’hôtel Base. Nous l’avons trouvé le jour même pour le soir même, les chambres étaient peu chères par rapport aux autres hôtel à proximité : 80€ environ, avec 5€ le matin pour une navette afin de nous emmener à l’aéroport. L’hôtel est situé dans les anciens quartiers de l’armée américaine lorsque elle était encore déployée ici, et l’hôtel a gardé un maximum cet esprit très sympathique et authentique.

Retrouver une bonne douche chaude et un lit confortable ont été un vrai délice, mais l’Islande en tente restera un véritable beau souvenir ! Il était temps de se coucher pour se réveiller 3 ou 4h plus tard pour la première navette.

Nous avons eu de la chance une dernière fois le lendemain : notre avion était le plus beau de toute la flotte Iceland Air : le Célèbre Aurora avec ces aurores boréales à l’intérieur, à défaut de les avoir vues en vrai !

❮❮ Revenir à l’étape 13 : Fjords, Ólafsvík, Péninsule de Snaefellsnes et Parc naturel de Hellissandur