Au programme dans cette étape 11,la découverte de la cascade Godafoss puis la montée vers le Nord montagneux de l’Islande. Visites des villes d’Akureyri et de Sauðárkrókur avant de rejoindre la péninsule de Vatnes et notre camping du soir à Hvammstangi.

etape 11, roadtrip islande,Godafoss Waterfall, visite d'Akureyri, Sauðárkrókur, Vatnes, Hvammstangi

Infos pratiques de l’étape 11 :

  • Temps de route : 5h30
  • Nombre de KMs : 374 kms
  • A faire : Godafoss Waterfall, visite d’Akureyri, Sauðárkrókur, Péninsule de Vatnes et Hvammstangi
  • Camping du soir : Hvammstangi, Kirkjuhvammur, 530 Hvammstangi, Phone : +354 615 3779, hvammur.camping@gmail.com

Déroulement de l’étape 11 :

Pour cette 11ème étape de notre roadtrip, le beau temps nous a suivi et il était temps de quitter Reykjahlíð après 2 très belles nuits. Ce camping aura été un réel plaisir, qui nous a permis de récupérer des affaires propres et sèches et de profiter de douches chaudes ! Voilà plus de 10 jours que nous étions en Islande et nous commencions à prendre nos habitudes et à sentir que nous profitions pleinement de tout ce que pouvait nous offrir le pays. (Même si il restait plusieurs jours au compteur, la fin se faisait malgré tout sentir mais nous ne voulions pas y penser !)

Comme chaque matin, départ vers 9h. Direction cette fois-ci le nord montagneux de l’Islande en reprenant la route circulaire (1) vers l’ouest. Au bout de 40 minutes environ, juste avant l’intersection entre la route 1 et la route 85 en provenance de Husavik, nous arrivons à notre premier arrêt, où nous retrouvons une énième cascade :

La cascade de Góðafoss

Considérée comme l’un des plus belle et des plus majestueuse d’Islande, Góðafoss est un incontournable si vous passez à proximité. Après avoir pris notre 2ème plein d’essence du voyage (seulement! Voir notre budget essence) à la station située juste à côté de Góðafoss, nous sommes allé marcher sur les rives de cette gigantesque cascade.

La proximité et l’accessibilité de la cascade avec la route 1 permet à de nombreux touristes de venir la visiter. A notre arrivée à environ 10h du matin, il y avait déjà pas mal de monde. Malgré tout, cela reste l’Islande et « pas mal de monde » est bien vite dit ! Une trentaine de personnes au maximum marchait le long des falaises et il était posible d’admirer la cascade ou de prendre des photos très facilement. Il faut simplement privilégier les heures du matin ou du soir pour être tranquille, comme a beaucoup d’endroit en Islande.

Nous ne sommes pas restés très longtemps sur place parce que l’étape de la journée était longue, nous avons donc repris rapidement la route en direction du Nord.

Akureyri, la capitale du Nord de l’Islande

Après à nouveau une petite heure de voiture, nous avons rejoint le Fjord d’Eyjafjörður puis la ville qui se trouve le plus au fond du fjord : Akureyri.

Cette ville est considérée comme la 2ème ville d’Islande loin de Reykjavik, il s’agit de la capitale du Nord et il est très intéressant de s’y arrêter. C’est une ville composée de maisons très typiques et avec une église qui ressemble à celle vue lors de notre premier jour à Reykjavik : Hallgrímskirkja (en moins imposante). Le temps était parmi nous ce jour là et il a permis de mettre très bien en valeur cette ville :

Nous avons longuement hésité à manger le midi à Akureyri mais il était encore trop tôt lorsque nous y étions, alors nous en avons profité pour acheter quelques souvenirs dans la belle (petite) rue commerçante de la ville. Malgré tout, il y a de très bonnes adresses à Akureyri pour manger d’après le Routard !

Nous avions lu dans ce même Routard qu’un petit port un peu plus loin sur notre route possédait de très bonnes adresses où manger, alors nous avons privilégier ce choix pour avancer sur notre étape du jour :

Les Montagnes du Nord et le port de Sauðárkrókur

Il fallait 1h30 pour arriver à notre point pour déjeuner, dans la « ville » de Sauðárkrókur, dans le grand Fjord de Skagafjörður. Nous avons repris la route 1 en direction de l’ouest, et c’est à ce moment là que nous arrivée dans la région montagneuse du Nord, un endroit désertique rempli de collines plus ou moins hautes, des montagnes lisses et d’autres pointues. La verdure était vraiment impressionnante à cet endroit, et il y avait un calme vraiment reposant :

Après avoir passé cette petite chaine de montagnes, nous sommes arrivés vers 13h30 à Sauðárkrókur, une petit port de 2000 habitants très joli et typique. Plusieurs restaurants proposent des repas avec du poissons péchés du jour même. Nous avons déjeuner au restaurant OlafShüs, un bâtiment bleu le long de la route principale qui traverse la ville, avant de nous engouffrer dans un magasin de souvenir typique, tenu par une vieille dame islandaise qui ne parle pas un mot d’Anglais !

La péninsule de Vatnes et l’observation des phoques

Au lieu de reprendre la route 1 en revenant sur nos pas, nous avons préféré couper par le nord et découvrir toujours plus des endroits reculés d’Islande en passant par la Route 744. Cette route goudronnée tout à fait praticable nous fait rejoindre la route circulaire au niveau de la ville de Blönduós.

L’objectif de cette fin de journée était de pouvoir observer des Phoques dans leur milieu naturel, et le Routard indiquait qu’il était fort probable d’en apercevoir autour de la Péninsule de Vatnes, dont la route 711 fait le tour. Nous avons donc quitté la route 1 à l’intersection avec la Route 716 pour pouvoir rejoindre rapidement la 711. Cette région d’Islande composée de grands lacs et de collines est vraiment à voir !

Nous rejoignons donc la route 11 très rapidement, une route de terre et de graviers mais assez praticable pour n’importe quelle voiture. Nous croisons peu très peu de voiture sur la route, au point où l’on se demande si il y a tant de Phoques à voir. Nos seuls compagnons sur le chemin sont des chevaux, on ne sait d’ailleurs pas s’ils sont sauvages !

En arrivant à la pointe de la Péninsule, toujours pas de Phoques mais nous distinguons très bien au loin les immenses fjords de l’ouest de l’Islande :

Après quelques kilomètres, nous tombons sur une pancarte « Observation des Phoques », ouf ! Au moins, impossible de rater ce point. En quelques minutes de marche, nous arrivons près des côtes et nous voyons une petite cabane au loin construire exprès pour observer les phoques avec des jumelles mis à disposition gratuitement !

A défaut d’avoir vu des baleines lors de notre étape 9, nous avons eu la chance de voir énormément de phoques qui se reposaient et mangaient le long de cette plage.

Malheureusement, entre ceux qui ne bougent pas et ceux qui sont timides, nous n’avons pas pu les approchers puisqu’ils étaient tous sur des rochers à quelques dizaines de mètres du rivage. Malgré tout, nous avons pu en suivre certains qui nagaient et venaient s’amuser dans les alges au bord de la plage. Un spectacle superbe de voir ses animaux évoluer naturellement et en totale liberté.

Nous sommes restés une bonne heure environ avant de se décider à reprendre la route pour une trentaine de minutes, avant d’arriver à notre camping de Hvammstangi.

Le soleil commençait à se coucher et nous a offert des couleurs magnifiques le long de la côte, avec les Westfjords en face de nous :

Nous sommes arrivé au camping aux alentours de 19h30 20h, dans la petite ville de Hvammstangi, un petit port très sympathique. Le camping se trouve dans les hauteurs de cette ville, près d’une magnifique église. Le camping était plutôt bien équipé avec des douches chaudes et des sanitaires propres. La salle chaufée pour manger n’était pas très grande mais il y avait le Wifi et de quoi faire chauffer son repas.

Cette nuit là, pour la première fois, un petit groupe de jeune islandais est venu faire du bruit dans le camping, n’aimant pas réellement les touristes surement mais cela n’a pas duré. Malgré cela, la nuit a été bonne et le camping était vraiment très sympathique, avec vue sur mer et les westfjords au loin.

❯❯ Aller à l’étape 12 : Visites WestFjord : Ísafjörður et Fjallfoss

❮❮ Revenir à l’étape 10 : Randonnée à Askja (Highlands)